L’année 2018 de l’équipe LoL

L’année 2018 de l’équipe LoL

Team LoL

De la troisième place à la Lyon Esport à la finale disputée à Disneyland, près d’un an s’est écoulé pour l’équipe League of Legends de GamersOrigin. Notre line-up a enregistré l’arrivée de plusieurs renforts, le coaching staff a évolué, Société Générale, un sponsor d’ampleur, a commencé à nous soutenir et nous avons participé à deux reprises aux European Masters.

L’objectif du roster est resté le même tout au long de la saison : décrocher le titre national et se qualifier aux deux splits des European Masters. Pour ce faire, il fallait terminer dans les deux premiers du classement avant chaque tournoi continental.

La première édition du LoL Open Tour, qui sera pour une partie remplacé l’année prochaine par la Ligue Française de League of Legends (LFL), a débuté en janvier avec les qualifications pour la Lyon Esport. L’événement en lui-même en était à sa onzième édition. GO a terminé troisième après sa défaite contre Gentside, ne parvenant à conserver le titre acquis l’année précédente.

La Gamers Assembly a été l’occasion pour GamersOrigin de recoller à la tête du classement, à égalité avec LDLC. La victoire de nos joueurs en grande finale contre les Foxes nous a permis de les rattraper. Un tie-breaker s’en est suivi, remporté GO, directement qualifié pour le tournoi principal des European masters en temps que tête de série de la scène française. GamersOrigin s’est ensuite hissé jusqu’en demi-finales de l’événement, chutant contre Illuminar Gaming aux portes de la finale européenne.

La DreamHack Tours marquait le début d’une nouvelle course à la qualification pour la compétition européenne. Cette campagne a débuté, comme la précédente, par un podium alors même qu’il s’agissait des premières rencontres sous nos couleurs de notre nouveau support, HustlinBeast. Les automatismes se sont mis en place petit à petit, jusqu’à l’Occitanie Esport, dixième trophée de l’équipe depuis sa création en janvier 2017 et deuxième victoire d’étape sur les quatre disputées jusqu’alors en 2018.

Pour la première fois de la saison, GamersOrigin a réussi à remporter deux tournois d’affilé grâce à son succès à Metz contre Supremacy, finaliste surprise du tournoi ESWC, où nous avions bénéficié de l’arrivée de notre nouveau coach Alexander “Candyfloss” Cartwright. Le plus important dans cette victoire résidait dans les points qu’elle nous octroyait au classement général, nous assurant d’une place en European Masters. Notre deuxième aventure européenne s’est achevée en quart de finale après une défaite contre Ninjas in Pyjamas.

La fin des ces EM nous permit de prendre du repos avant d’entamer la dernière ligne droite de la saison, qui promettait d’être passionnante tout autant que décisive avec deux étapes dans le même mois ainsi qu’une LAN extérieure au circuit de Riot.

L’étape nordiste du LoL Open Tour n’a pas réussi à GamersOrigin. L’équipe avait enregistré le forfait de son toplaner Phaxi, qui souffrait de problèmes de santé. C’est Sleeping qui a assuré sa place à la Cité des Congrès de Valenciennes. Il s’agissait en plus de la première sortie officielle d’Obsess, qui venait de nous rejoindre. C’est dans ces conditions que nous nous sommes inclinés contre GameWard en quart de finale.

La Paris Games Week se dressait alors comme la dernière étape avant Disneyland Paris et la finale de ce circuit français au centre de toutes les attentions depuis près d’un an. L’étape capitale portait parfaitement son nom en ce qu’elle distribuait les derniers points du classement général, déterminants pour le gauntlet final. Ne perdant qu’en finale du tournoi parisien, GamersOrigin était assuré de la première place de la saison régulière et donc de son statut de finaliste. Une deuxième place lors de la Solary Cup a permis à nos joueurs de peaufiner leurs synergies et d’engranger de la confiance grâce à un nouveau bon résultat.

Il ne restait plus qu’une seule marche à franchir pour devenir champion de France. Vice-champion en 2017, GamersOrigin était déterminé à décrocher un nouveau titre, le plus prestigieux de la scène nationale. Pour cela, il fallait vaincre les Vitality Academy, très en forme après leurs trois succès dans le gauntlet.

Les abeilles étaient dans une forme exceptionnelle et nous n’avons pas réussi à l’emporter malgré une première map en notre faveur et le renfort de Ramón “Naruterador” Meseguer Fructuoso, coach passé par les LCS. Si la déception était grande sur le moment, nos trois deuxièmes places consécutives sont le reflet de la constance de l’équipe.

Les joueurs de GamersOrigin se sont ensuite rendus en Suisse à l’invitation de Redbull pour participer à l’Itemania tournament avec d’autres formations européennes. Pour leur dernière sortie ensemble de la saison, et avec le renfort de Xani de Gentside à la jungle, les rouges et noirs se sont imposés en finale contre les Allemands de BIG, décrochant leur 4e titre de la saison.

L’année 2018 fut riche en succès et en émotion pour la line-up League of Legends de GamersOrigin. 2019 sera l’occasion de continuer sur notre lancée et nous mettrons tout en oeuvre pour décrocher le titre de champion de France l’année prochaine. Les premières informations concernant notre roster seront dévoilées sous peu #GOWIN.