A la rencontre des GO – Graye et Shaykoz

A la rencontre des GO – Graye et Shaykoz

Team Fortnite

Le duo formé par Arylles “Shaykoz” Sehaki et Téo “Graye” Courtois a rejoint GamersOrigin en août 2020 et porte haut les couleurs du club depuis. Tandem inséparable, les deux jeunes talents sont revenus avec nous sur leur vision du jeu, les raisons de la stabilité de leur association et leurs objectifs pour l’année 2021.


De gauche à droite : Shaykoz, Decyptos, Graye et Blax, qui ont rejoint GO l’année dernière.

GamersOrigin : Bonjour Shaykoz et Graye ! Comment allez-vous en ce début d’année ?
Shaykoz
: Je me sens bien, on a bien performé aux FNCS mis à part les heats qui se sont mal passés suite à un bug. Ça se passe bien en Cash Cup aussi, donc un bon début.
Graye : Je suis content aussi, en vrai 2021 se passe bien, on a bien enchaîné malgré la déception des heats. Le jeu était contre nous mais on reviendra la prochaine saison, ensemble. On ne va pas split. Comme disait Shaykoz, ça va en Cash Cup, pour l’instant on arrive à bien se débrouiller donc tout roule.

GamersOrigin : Comment gardez-vous la motivation quand “le jeu est contre vous” ?
Shaykoz
: On est obligé d’oublier, de se focus sur autre chose et les prochains FNCS. Ça ne servirait à rien de repenser aux heats où on ne s’est pas qualifié à cause d’un bug. Il faut se concentrer sur les prochains.
Graye : Je suis dans la même optique, ça ne sert à rien de rester 10 ans sur des choses passées. Même quand elles sont dures à accepter, on est obligé de faire avec. Au vu de nos résultats, et de ceux qu’on aurait eu aux FNCS sans bug, on est confiant pour la suite.

GamersOrigin : Qu’est-ce que ça vous apporte de former un duo aussi stable ?
Shaykoz
: On a l’habitude de jouer ensemble, on n’a donc plus besoin de faire les entraînements de base, d‘apprendre à connaître son mate, savoir comment il joue…
Graye : On se connaît par cœur, pour la trio on a juste besoin de trouver un troisième mate pour se greffer. C’est toujours plus simple d’avoir un duo de base, ne serait-ce que pour pouvoir jouer les tournois en duo ! On a juste à s’habituer à la méta, on fait des bonnes performances. Peut-être qu’on manque encore un peu d’expérience, on ne fait pas toujours les résultats qu’on attendait à chaque event mais c’est vraiment bien de ne pas split.

GamersOrigin : Comment expliquez-vous la longévité de votre duo ?
Shaykoz
: Je préfère jouer avec des personnes que je connais. On a déjà split mais on est toujours revenu ensemble, on ne trouvait pas les bonnes personnes.
Graye : Ça fait tellement longtemps qu’on est ensemble maintenant… On joue bien ensemble, chaque fois qu’on a split on a fini de nouveau ensemble. Maintenant qu’on est plus matures, on ne fait plus ce genre de pauses, on travaille et on avance.

GamersOrigin : Comment vivez-vous votre quotidien de joueur pro ?
Shaykoz
: Je prends toujours du plaisir dans le jeu, j’ai toujours aimé jouer aux jeux vidéo et j’y jouerais même si je n’étais pas joueur pro.
Graye : Joueur pro, c’est arrivé comme c’est arrivé, je jouais pour le fun et entre amis et je le fais toujours. J’ai eu l’occasion de devenir un joueur compétitif et j’en suis heureux.

GamersOrigin : Jouez-vous à d’autres jeux que Fortnite ?
Shaykoz
: Je n’aime pas trop les jeux avec de l’aim, comme Valorant. Surtout que je veux tryhard à chaque fois, et si je suis nul, je ne prends pas vraiment de plaisir. Des jeux comme Among Us, plus calmes, j’y joue par contre.
Graye : C’est la même chose pour moi. On est souvent ensemble avec des amis, on lance un créatif sur Fortnite par exemple mais on ne joue pas tellement à d’autres jeux.

GamersOrigin : Quel est votre format préféré sur Fortnite ?
Shaykoz
: La duo et la trio. Je préfère quand il y a les deux en même temps, comme lors des DreamHack.

GamersOrigin : Blax aussi disait bien aimer les DreamHack, pourquoi ce tournoi plaît-il autant ?
Shaykoz
: Le système de points est parfait. Celui des FNCS donne trop de points au top 3 par exemple. Dans une DreamHack, les points de kills sont bien équilibrés, ce qui fait un bon système global.
Graye : La DH nous change aussi des FNCS, qui durent 3, 4 voire 5 semaines. J’affectionne particulièrement les petites DH qui sont sur 2 ou 3 jours avec un niveau tout aussi relevé et un système de points qui correspond bien.

GamersOrigin : Que pensez-vous du format actuel des FNCS ?
Shaykoz
: Le format des demi et des open est quand même bien, mais celui de la finale…
Graye : L’événement est bien, avec 3 semaines pour se qualifier etc. mais le top 3 de la finale gagnent trop de points, finir plusieurs fois top 4 est très frustrant. A l’inverse les DreamHack et les Cash cup récompensent mieux la régularité.

GamersOrigin : Quelles sont vos ambitions pour cette année ?
Shaykoz
: Déjà de performer en grande finale des FNCS et d’atteindre un bon top français. Je ne vais pas donner de chiffre mais ça serait juste faire partie du top des joueurs français.
Graye : Essayer de faire le maximum de grandes finales, surtout en FNCS. On fait toutes les Dreamhack et les autres tournois pour s’entraîner pour les FNCS après tout. Ensuite, essayer d’atteindre le top français, voire européen, si ça se passe vraiment bien dans les autres tournois #GOWIN.