Le récap’ spécial GA

Le récap’ spécial GA

Général

Une nouvelle semaine pleine de victoires pour GamersOrigin, dont les représentants ont brillé à la Gamers Assembly et dans les compétitions en ligne par équipes.

Les Dofus World Series ont ouvert et terminé la semaine, avec deux victoires et une défaite. Les GamersOrigin sont dans le haut du classement avec 12 points et sont plus que jamais en course pour le titre.

L’Hearthstone Team League n’a pas souri à nos joueurs Hearthstone, qui se sont inclinés face aux espagnols de Wizards. Rien n’est perdu, une qualification pour la phase finale de la compétition reste possible : un decider match aura lieu cette semaine contre l’équipe Sector One.

L’actualité centrale de cette semaine est bien sûr la Gamers Assembly 2018, où GamersOrigin faisait partie des favoris sur toutes les disciplines dans lesquelles elle était engagée. La structure n’a pas failli à sa réputation, avec trois titres et une troisième place.

Le début de la compétition s’est déroulé sans accroc pour Stephano, qui n’a rencontré une véritable opposition qu’en demi-finale. Il a chuté contre DnS, qui a remporté l’événement par la suite. Le match a été incroyablement serré et s’est achevé sur le score de 3-2 en faveur du Protoss. Le Franco-Tunisien de GamersOrigin s’impose toutefois 3 à 1 contre SoulSpirit dans le match pour la troisième place et termine sur le podium de cette GA.

Les joueurs League of Legends ont disputé leur première LAN depuis l’arrivée de Ram “Brokenshard” Djemal au poste de coach, et ils étaient têtes de série grâce à leur victoire dans le qualifier. Cela leur a permis de commencer le tournoi après la phase de groupe, et d’avancer sans problème jusqu’en demi-finale de winner bracket, où Gentside a fait preuve d’une grande résistance, s’inclinant 2-1 après des parties serrées. La finale face à LDLC a été plus expéditive et GO s’est imposé 2 à 0.

Le lundi de Pâques à 15h30, sur la grande scène de la Gamers Assembly, se déroulait davantage qu’une finale de LAN. Une victoire de GO signifierait une égalité de points avec LDLC dans le classement du LoL Open Tour et l’obligation de passer par un tie-break pour déterminer l’attribution de la première place, directement qualificative pour la phase de groupe des European Masters. En cas de victoire des hommes de YellowStar, GO devrait passer par les play-in, avec un parcours du combattant jusqu’au group stage.

Avec un point d’avance grâce à leur victoire en finale du winner bracket, les GamersOrigin n’ont pas tremblé face aux Foxes et se sont imposés 3 à 0, ne concédant qu’une seule map du week-end. De très bon augure avant le tie-break contre une équipe LDLC qui aura à cœur de prendre sa revanche.

Concernant TrackMania, les derniers arrivés au sein de la famille GO ont répondu présents. Pac a prouvé qu’il était le meilleur en s’emparant du trophée de la compétition Stadium, tandis que Papou en a fait de même sur Dirt. Aurel a terminé top 5 et Cap top 13, plaçant tous les GO dans le haut du tournoi.

Fishou, Un33d, Chinoize et Den n’ont quant à eux pas réussi à sortir des rondes suisses du tournoi Hearthstone : leur parcours s’est arrêté au portes du top 32.

Les joueurs PUBG ont eu fort à faire lors du tournoi, ne se qualifiant en grande finale qu’à la force d’une remontada obtenue au forceps. Les membres de la line-up ont montré qu’ils avaient du potentiel et qu’ils possédaient les ressources nécessaires pour ne pas abandonner dans les moments compliqués, avec notamment trois top 1. Ils ont réussi à atteindre l’ultime lobby de la GA, où ils se sont classés huitièmes. Merci au sponsor de l’équipe, Nahimic, qui rend tout cela possible.

Merci à nos partenaires Ouibus et Scoup Esport qui ont rendu le déplacement jusqu’à Poitiers possible et qui nous ont fourni l’ensemble du matériel nécessaire pour atteindre le plus haut niveau.