La ZeratoR Cup arrive

La ZeratoR Cup arrive

Général . Team TM

GamersOrigin a fait son entrée sur la scène TrackMania avec l’intention de remporter les trophées les plus prestigieux, et la ZeratoR Cup est sans aucun doute l’un des plus disputés. La préparation en amont a été longue et intense, avec notamment un bootcamp dans les locaux de la structure juste avant la compétition. Cela a porté ses fruits : 2 joueurs rouges et noirs se sont hissés jusqu’en demi-finales : Valérian “Papou” Ramamonjy et Aurélien “Aurel” Bouard. Tous deux placés dans le groupe B, ils tenteront d’accéder à l’ultime course du tournoi le 30 juin prochain, au Zénith de Toulouse.

Si Pac et Cap ne se sont pas qualifiés, ils sont passés à rien d’une place dans le Top 8 et cela constitue déjà une très bonne performance.

TrackMania est un jeu qui possède une scène esport active avec des spectateurs fidèles et passionnés. Adrien “ZeratoR” Nougaret, streamer français parmi les plus populaires, participe à ce dynamisme à travers l’organisation de compétitions appelées “ZeratoR Cup”.

La première a eu lieu en 2013, et celle dont la finale se tiendra le 30 juin au Zénith de Toulouse sera la sixième édition et la troisième à se dérouler dans une grande salle avec un public de plusieurs milliers de personnes, qui augmente au fil du temps.

Les spectateurs viennent pour voir les courses mais aussi pour mettre l’ambiance, assister à des animations, encourager les joueurs et les soutenir. C’est d’ailleurs à ce titre que l’ensemble de la line-up TrackMania de GO, même les non-qualifiés, et le staff feront le déplacement pour soutenir les représentants de GamersOrigin encore en lice.

Les participants devront aussi relever 3 défis : jouer une partie avec leur écran à l’envers, une en changeant le clavier pour la manette ou inversement, et une avec un tapis de danse.

CarlJR, qui joue sous les couleurs de ZeratoR, a inscrit 3 fois son nom au palmarès de l’épreuve (2e, 3e et 5e éditions). Koenz (1ère) et JaviFlyer (4e) sont les deux autres champions.

Plus de 2 000 pilotes ont tenté leur chance lors des qualifications, pour seulement 8 places en demi-finales : 4 dans le groupe A et 4 dans le groupe B.

En regardant le tableau des qualifiés, on observe d’emblée qu’une finale 100% GamersOrigin (avec Papou et Aurel) VS Zerator (avec CarlJR et Bren) est possible,et il est certain que cette opposition entre les deux écuries ajouterait du piment aux dernières courses. Ces quatre pilotes auront fort à faire avec la présence des 4 autres encore en lice : Revolution, Badlulu, Plastorex et ASM.Scrapie.

Les qualifications se sont bien passées jusqu’au dernier tour du jour 1, où je me suis fait une énorme frayeur en me qualifiant sur le fil lors des seizième de finale. Après avoir passé une bonne nuit de sommeil, j’étais fin prêt à affronter cette deuxième journée. J’ai réussi à me qualifier assez aisément pour Toulouse le jour 2 ce qui m’a fait énormément de bien car j’ai pu confirmer que, comme l’année dernière, je peux aller loin dans cette compétition.

Papou

Pour ma part, le bootcamp aux locaux m’a donné de la motivation, rien que le fait de pouvoir s’entraîner et s’entraider avec ses coéquipiers permet de beaucoup progresser. On a vraiment été dans les meilleures conditions et cela met toutes les chances de notre côté. D’autant plus que de pouvoir partager ma qualification avec eux directement c’était vraiment super ! Tout le stress qui retombe d’un coup et bien sûr, heureux d’avoir pu me qualifier pour une troisième fois de suite à l’événement sur scène. Je ne peux m’empêcher de m’imaginer comment ça va être, et maintenant je pense que j’ai suffisamment l’expérience de scène pour aller en finale.

Aurel

Aurel et Papou arrivent dans une configuration assez particulière puisqu’ils étaient dans la même demi-finale l’année dernière à l’Amphithéâtre 3000 de Lyon, et Papou avait sur un dernier run incroyable pris la 2ème place à Aurel. Cette année Aurel et Papou sont plus que déterminés à accéder à cette finale, ils sont prêts et ils ont mon entière confiance.

Pour parler un peu de leurs demi-finale, on a un Plastorex très rapide et polyvalent qui a prouvé lors des qualifications qu’il faudra compter sur lui à Toulouse. La seule chose qui pourrait jouer en sa défaveur, c’est bien la pression des 5 000 spectateurs en face de lui puisque c’est sa première scène depuis qu’il joue à Trackmania.

Le dernier joueur est Scrapie, qui a éliminé notre cher Pac pour seulement 7 centièmes lors des quarts de finale. Un très bon joueur connu pour sa rapidité et sa capacité à tenter le tout pour le tout à chaque run, mais un joueur qui est peut-être un peu en dessous mentalement, il faudra quand même faire attention à lui et sur un bon jour il pourrait clairement accéder à la finale.

En clair un match très serré en prévision avec Aurel et Plastorex en favoris, mais la surprise peut vite arriver de la part de Papou et Scrapie. Les joueurs ont tous le niveau de remporter ce match et tout se jouera sur la gestion de la pression et la forme du jour, les défis seront cruciaux et il faudra que Papou et Aurel montrent tout leur potentiel notamment au clavier puisque ce sont d’anciens joueurs clavier. J’ai entièrement confiance depuis le début en Aurel et Papou et je sais de quoi ils sont capables, le reste est entre leurs mains le 30 juin à Toulouse #GOWIN.

SoftyB