Être prêt pour le prochain Masters Tour

Être prêt pour le prochain Masters Tour

Team Hearthstone

Le deuxième Masters Tour de l’année commencera ce vendredi et aura lieu entièrement en ligne après avoir été dans un premier temps relocalisé de Bali à Los Angeles. Cette dernière étape avant le coup d’envoi de la saison de Grandmasters est l’opportunité pour Gallon, le représentant de GamersOrigin dans les compétitions Hearthstone, de réaliser une nouvelle bonne performance.

Disputer une compétition en ligne est une expérience bien différente d’un tournoi physique, surtout quand les enjeux sont aussi importants. Il s’agira d’une aventure unique pour tous les compétiteurs, qui pourront toujours marquer des points dans la course à l’accession au rang de Grandmasters.

Le Masters Tour à venir sera le plus grand tournoi en ligne de l’histoire d’Hearthstone. Si je suis peiné de ne pas pouvoir le jouer en LAN en raison du coronavirus, je suis soulagé que nous puissions le disputer après avoir vu tant d’autres événements esport majeur être annulés.

Jouer en ligne apporte de nouveaux défis. Par exemple, la taille du tournoi sera très importante : sans problème de vol ou de visa, il pourrait y avoir 100 joueurs de plus que lors des autres Masters Tour.

Ensuite, le tournoi étant organisé à l’heure Pacifique des Etats-Unis, beaucoup de joueurs internationaux vont devoir adapter leur rythme de sommeil pour être éveillés et en alerte lors de leurs matches. Même moi je vais devoir m’ajuster de trois heures puisque je vis à l’autre bout du pays.

Enfin, il n’est pas encore certain que les decks trackers soient autorisés pour le tournoi même si c’est probable qu’ils le soient puisqu’ils sont acceptés dans tous les tournois en ligne. Les deck trackers évitent aux joueurs de retenir beaucoup d’information : les cartes mulliganées, les cartes qu’ils restent dans les decks des deux joueurs, depuis combien de temps votre adversaire garde telle carte en main… Tout cela est en temps normal très fatiguant mentalement sur toute une journée de tournoi. Je ne serai pas surpris de voir une qualité globale du gameplay supérieure grâce aux bénéfices du deck tracker.

Pour ce qui est de la line-up, je suis assez confiant pour deux des quatre decks dont j’ai besoin avant vendredi bien que les deux derniers soient assez dur à trouver. Les decks sont si forts en ce moment, c’est difficile d’établir une stratégie ciblée cohérente pour battre un deck en particulier, d’autant plus qu’il n’y a pas quatre picks assez bons pour faire cela de manière constante. J’espère trouver ces deux decks avant vendredi, en attendant c’est entraînement, entraînement et entraînent #GOWIN !

Gallon